Savourer l'instant

Déconfinement progressif : 5 priorités pour savourer la semi-liberté qui s’annonce

Pendant deux mois, confinés chez soi, le chamboulement de nos modes de vie a été total. Selon les scientifiques « 21 à 30 jours suffisent à prendre de nouvelles habitudes » alors globalement on a su s’adapter et en éprouver même une certaine fierté. Arriver au bout du tunnel de cette longue parenthèse nous booste le moral, même si ce déconfinement ne s’annonce que progressif.  Comment  s’adapter au régime de liberté conditionnée qui arrive ? En hiérarchisant la liste de nos envies ! Et ce qui nous manque le plus n’est pas l’autre bout de la planète: nous avons hâte de retrouver nos proches, nos balades au grand air dans le havre rassurant de nos paradis familiers à deux pas de chez nous, nos sorties à vélo, nos activités extérieures… mais aussi de s’occuper de nous en veillant à notre capital santé et à notre bien-être physique et mental. Le tout en respectant les règles de sécurité sanitaire : la crise nous aura au moins appris à prendre soin de nous ET des autres.

Sortant de notre isolement voici donc 5 essentiels que nous sommes trop contents de retrouver.

 

1. Partager de bons moments conviviaux avec nos proches

Quelle joie de se retrouver, à 10, même sans effusions, embrassades, câlins ou accolades puisque telles sont les consignes. Nos applis virtuelles de toutes sortes ont su briser l’isolement et entretenir le lien pendant le confinement mais rien ne remplace le contact réel, la profondeur, la transparence du vrai visage en face à face. Pour que la fête soit plus belle, profitons de ces moments tant attendus pour partager les meilleures recettes testées pendant le confinement ! Avouez que vous avez redécouvert pas mal de produits de terroir et les bénéfices du sain-local et de saison : ne changeons pas cette bonne nouvelle habitude ! Avec la recette de Florent Ladeyn par exemple, avec son panier de légumes « tout beau et tout bio »,  celle de poisson riche en oméga 3 de Jackie Masse, la crème d’orties aux asperges de Yann Escalvont, le gâteau battu de la baie de Somme de Sébastien Porquet… et la collection de recettes que @sublimeurs met en ligne pour nous (on a tout groupé ici). Puis agrémentons ces douceurs de vivre de discussions enflammées avec rires et blagues en sus comme à nos habitudes retrouvées.

La-table-des-Corderies-Saint-Valery-sur-Somme

 

2. Respirer enfin le printemps et s'évader au vert à moins de 100km de chez soi

Nous allons enfin pouvoir profiter de la belle saison qui réveille, fleurit, teinte nos jardins sous l’arrivée du soleil. Tout de vert vêtu, notre printemps a fière allure, tout paraît tout neuf, tout frais, plus beau et joyeux. Allons donc flâner à loisir parmi la variété des paysages autour de chez nous, écouter le chant des oiseaux en forêt, respirer l’odeur des chemins de campagne bientôt festonnés de coquelicots, des allées forestières, des sentiers littoraux. Vous nous avez confié votre liste fétiche de spots de ressourcement : ce top 10 de vos évasions préférées en Hauts-de-France est ici. D’avance un pur bonheur !

 

3. Chouchouter sa santé, son bien-être, sa joie de vivre

Il est temps de veiller sur un capital inestimable : notre essentielle bonne santé. Mieux vaut prévenir que guérir n’est-ce pas ? Confinement ou pas, sur ce sujet nous avons tendance à procrastiner. Reprenons nous en main et programmons donc tous nos rendez-vous en stand-by : dentiste, ophtalmo, ostéo, kiné, pédicure, spécialistes médicaux… Nous aurons l’esprit plus léger ! Sans oublier nos rencarts esthétiques chez le coiffeur, barbier … qui peut-être paraissent futiles mais qui sont tout aussi indispensables à notre bien-être, notre estime de soi et donc notre joie de vivre. Se sentir beau, bien dans sa peau c’est veiller aussi à sa beauté intérieure. Une beauté qui rayonne, illumine et… qui contamine !

Avenue-Verte-London-Paris-

 

4. Reprendre nos activités physiques et sportives à l’extérieur

On a prouvé qu’intra-muros l’exercice physique était possible, avec tapis de sol et fenêtre ouverte cf notre guide : « 12 pistes made in Hauts-de-France pour traverser au mieux le confinement ». Mais chassez le naturel il revient au galop ! Depuis que le déconfinement à moins de 100 km est autorisé, notre envie de bouger est décuplée. Alors examinons le champ des possibles : à pied, ou à vélo, en duo, avec quelques amis, ou avec les enfants, en autonomie sur un sentier balisé, le chemin de Compostelle ou les centaines de kilomètres du réseau des points-nœuds vélos où il est impossible de se perdre… Nous avons besoin, avant tout, de voir défiler nos paysages cheveux au vent et sentir cette liberté retrouvée sur nos visages et dans notre corps tout entier. Voir votre propre sélection dans notre guide « Après le confinement, le top 10 de vos envies d’évasions Hauts de France » et un dossier de 20 pages sur les bienfaits de la marche et autant d’idées d’itinéraires de balades pour replonger dans nos havres préférés dans le dernier numéro du magazine Esprit Hauts-de-France (abonnement gratuit ici). A vous donc le choix de ce vers quoi votre cœur balance.

 

Guide top 10 des envies d'évasion post-confinement

5. Reprendre autrement le travail et faire plus de place à nos essentiels

Si nous avons hâte de retrouver les collègues pour moult raisons, même avec les masques et gestes barrières, nous savons bien que notre organisation du travail sera différente. Quand il était possible pour certains d’entre nous,  le télétravail a prouvé en cette période de confinement son efficacité, même chez les plus récalcitrants. L’économie en temps et en euros du trajet domicile-travail est aussi un bénéfice pour la planète,  sans compter qu’une fois nos petits de retour à l’école nous serons encore plus performants. Le confinement nous a permis de réfléchir aussi au sens de notre travail, à l’importance que nous lui accordons… car nous avons redécouvert d’autres sources d’épanouissement et de bonheur que de cocher toutes les cases d’une to do list : passer du temps avec notre tribu, partager des expériences avec les proches, lire, expérimenter des séances de développement personnel, consommer moins et rencontrer plus, assouvir une passion qui compte, se lancer dans une action solidaire, changer de job…

Une chose est sûre cette crise aura forcément un impact sur notre philosophie de vie !