Reconnexion nature

A Esquelbecq, deux jardins étonnants pour éveiller vos sens

 « Village Patrimoine » en Flandre, on entre dans Esquelbecq comme dans un livre, curieux de découvrir son histoire, ses anecdotes, ses mystères…ce qui lui vaut d’ailleurs le titre de « Village du livre ». C’est dire s’il va vous instruire ! En cette terre flamande où l’art de vivre et la lumière sont si particuliers, promenons-nous dans ces deux jardins bien distincts où les arbres, herbes, fleurs vous parlent aussi de l’ambiance. Car les plantes ont du pouvoir, le saviez-vous ? Au Jardin du Pentacle, le plus petit jardin médiéval de France, le maître des lieux décryptera pour vous avec zèle toutes les vertus de ses cultures. Tandis que dans le Jardin du Château, de Renaissance flamande, vous vous perdrez dans son immensité comme dans un labyrinthe tel Alice aux pays des merveilles.

 

En quoi ces deux jardins flamands vous inspirent ?

   - Ils sont les joyaux de ce château à l’écart des sentiers battus

   - Ils émoustillent vos sens 

   - Ils vous instruisent sur la Flandre médiévale

   - Ils sont emplis de mystères et de secrets

 

Le Jardin du Pentacle d'Esquelbecq ou grimoire des plantes comme une approche holistique des bienfaits du végétal

Sa pancarte vous annonce la couleur, ici on vous parle de magie blanche ou noire et de médecine. Jean-François Quéniart, le maestro de cet enclos fleuri serait-il le chaman d’Esquelbecq ? L’homme est en fait un comédien sorti de ses planches pour créer son jardin d’influence médiévale, il est en plus féru d’histoire et adepte de la théorie prônée par Hildegarde de Bingen (1089-1179) : « Ta nourriture est ta première médecine ».  Cet atypique jardinier vous conte avec verve et humour toutes les subtilités de ses plantes qu’il cultive amoureusement. Conscient de la relation homme-plante, il s’exclame : « Pose tes pieds sur le sol. Écoute le chant des plantes. Entre en toi pour découvrir le chant du monde ». A méditer tête reposée !

JARDIN-DU-PENTACLE-Esquelbecq

De la plante médicinale à la magicienne ou la maléfique, toutes ont leurs histoires, légendes et ornent ce petit clos en trois parterres différents, dans les règles de l’art. Ainsi de l’une à l’autre vous apprenez que pour susciter l’amour le jasmin a le parfum du bonheur, le laurier honore les vainqueurs, la lavande promet bonheur, paix et passion aux jeunes mariés et la vertueuse iris exhale de délicieuses effluves. De la magie blanche à la noire il n’y a qu’un pas, alors pour vous protéger des vampires et des loups-garous utilisez l’aconit-tue-loup ! Le coquelicot vous plonge dans le sommeil éternel, avec le muguet et le colchique c’est le cœur qui s’arrête. Attention donc où vous mettez les pieds ! Préférez les plantes qui soignent, le thym c’est bon pour tout nous dit notre guide, le millepertuis apaise vos jours sombres et sans entrain, l’olivier calme l’hypertension, le cholestérol et les brûlures, les graines, feuilles et racines d’ortie sont de véritables trésors nutritionnels et enfin le houblon, la typique et célèbre plante flamande fait monter le lait des jeunes mamans…

Votre petite pharmacie en tête vous repartirez un peu plus érudit. Mais avant, une dégustation de thé et mets médiévaux vous est offerte.

 

Dépaysante Flandre ! Admirez-la dans le moindre détail du Jardin du Château d'Esquelbecq

Au son du carillon de l’église Saint-Folquin cousin de Charlemagne à qui l’on doit le prestige de ce charmant village d’Esquelbecq, vous arpentez d’un pas joyeux la grand place où se dresse la forteresse médiévale. Un arrosoir géant plante le décor et insinue qu’en ce joyau français de l’architecture flamande Renaissance, classé aux Monuments Historiques en 1987, on prend bien soin du jardin. Et quel jardin ! Au pied du château, un grand carré clos, compartimenté et très intimiste réalisé à partir des planches de Sanderus dans sa Flandria illustrata (1608). Ces plans lui sont restés fidèles : vous avez donc l’impression de pénétrer dans une gravure du Moyen-Age. Tracé en croix, séparant les deux parties du jardin, architecture symétrique, présence de l’eau qui coule sous les douves, haies, topiaires, poiriers et pommiers palissés et taillés, le tout enveloppé par les arômes du potager. Il est aujourd’hui cultivé selon les principes de la permaculture respectant ainsi les méthodes anciennes.

Jardin chateau Esquelbecq-credit-Stephane-Fedorowsky-association-du-chateau1.

Le château revit depuis que Johan Tamer-Moraël a repris le flambeau familial il y a 4 ans. Réveiller l’endroit autour de ses jardins a été sa priorité, ce qui lui a valu trois Prix au cours de l’année 2017 dont le Prix Villandry et le Grand Trophée de la plus belle restauration. L’ensemble de la rénovation de l’édifice et la remise en état de ses jardins à la flamande dont une magnifique serre à vignes ne cesse d’évoluer pour se rapprocher de son état originel. Puis « Faire vibrer le site » est aussi l’ambition de son propriétaire : de multiples manifestations s’organisent pendant l’année ; fêtes des jardins, art contemporain, ateliers peinture, balades nocturnes aux flambeaux, parcours cyclo… Quelques installations artistiques pérennes viennent habiller et contraster ce bel espace à la flamande comme l’arrosoir à l’entrée, des sculptures rouges d’oiseaux en voie d’extinction et le poirier qui transforme ses fruits en bronze…

Continuez votre promenade jusqu’au parc que vous explorerez prochainement en barque, le projet de Johan étant de restaurer les douves !

Jardin chateau Esquelbecq 2-credit-Stephane-Fedorowsky-association-du-chateau

 

 

Majestueusement vôtre !

Pour d’autres belles révélations tout aussi intenses, piochez dans notre guide « 10 raisons de flâner dans les 200 jardins du bien-être en Hauts de France »

Guide des jardins Hauts-de-France